Babas au rhum

Pour les recettes de cuisine de Melle Domi (clic)

Pour cette recette, il nous faut :

Un Bond dans le passé vers  la fin des années 70
Une vieille maison (bleue? Pas nécessairement) perchée au sommet d’une montagne
Une bande de jeunes gens barbus et chevelus
A peu près la même proportion de jeunes femmes aux longs cheveux et aux vêtements indiens
(appellation de ces deux derniers ingrédients : les babas cools, abrégé en babas)
Des guitares
Des bidons et casseroles de tailles diverses
Des tablas
Un violon
Un micro
Une magnifique voix chaude, rauque et vibrante
Un grand feu (selon la saison, dans la cheminée ou dans le jardin)
Une énorme gamelle de spaghetti bolo
Des litres de rhum
Beaucoup de longues cigarettes coniques, roulées à la main, avec un mélange de tabac et d’herbes aromatiques.

Préparation :
Dévorer les pâtes
Coucher les enfants
Disposer les babas en rond autour du feu (ou devant, selon la saison)
Leur remettre bidons et casseroles cul en l’air, faisant office de percussions
Distribuer guitares et tablas,
Demander au violoniste (du conservatoire de Milan) d’empoigner son violon
Donner le micro à la voix envoûtante
Distribuer à volonté rhum et cigarettes
Laisser agir l’item précédent un temps indéterminé, mais c’est relativement rapide

Lorsque s’élève la voix amplifiée par le micro, que les guitares, percussions et violon la suivent, l’accompagnent, la soutiennent et que les notes résonnent dans la nuit, la préparation est terminée.

Déguster sans modération jusqu’au bout de la nuit.

Les photos de ma folle jeunesse ayant très mal supporté le passage du temps, il vous faudra vous contenter de cette image tirée de cet immortel chef-d’oeuvre du cinéma français, 2 « quelques messieurs trop tranquilles », dont je ne peux résister au plaisir de vous livrer la bande annonce

 

Pour marque-pages : permalien.

19 réactions à Babas au rhum

  1. fanfan a écrit:

    C’était le bon temps , finalement!
    L’insouciance de l jeunesse . Lorsqu’on voit ces « tenues aujourd’hui cela fait rire .

  2. genestier agnès a écrit:

    j’ai bien ri, je suis revenue en arrière

  3. claire fo a écrit:

    Complètement gaga de tes babas !

  4. kprice a écrit:

    En voilà une recette originale ! … et à consommer (presque) sans modération 😉
    Bien vu d’avoir traité ce défi sur ce créneau … ça fait du bien au moral 😉
    Bisous, Bravo et Bon week-end à toi.

  5. marine D a écrit:

    J’adorerais le revoir !
    Je me souviens, c’était quand nous portions de longues jupes colorées et de grands colliers et puis des petits cabas bariolés en jute et des ballerines, enfin on était si insouciantes !!! C’était le bon temps dit mamie …
    Zoubis ma belle

  6. clara65 a écrit:

    Je reviens, j’ai sûrement mal compris, car les cigarettes coniques avec du tabac et des herbes, c’en était sûrement, suis-je bête, quand même !

  7. clara65 a écrit:

    J’ai re-regardé avec un plaisir immense la bande annonce du film, les répliques sont vraiment savoureuses !
    Ta recette est celle de notre jeunesse, mais il y manque un peu de haschich, je crois ! bien que moi-même je n’en ai jamais fumé.
    Bravo en tout cas, le sujet est vraiment agréable.
    Bonne journée.

  8. écureuil bleu a écrit:

    J’étais un peu jeune au temps des babas cools. Bisous

  9. Kri a écrit:

    Bonjour Croc
    Hé bien chez toi la cuisine est bien festive
    :-)

  10. dimdamdom59 a écrit:

    http://www.examiner.com/images/blog/wysiwyg/image/0d29684a-e38d-40b0-bb66-1e0299625de6.jpg
    Tristan et Iseult

    Deux illustres inconnus

    Marchaient comme sur des oeufs

    Sur l’asphalte brûlante les pieds nus

    Tous deux partaient à l’ aventure

    Parcourant de longues distances

    A la découverte de la nature

    Dans la plus grande insouciance

    Ils cherchaient le bonheur

    Voulant oublier cet ici

    Pour aller vers un ailleurs

    Recommencer sans nostalgie

    Ils savaient que long serait le voyage

    Le soleil se couchait à l’horizon

    Des teintes améthyste de l’autre côté du rivage

    Etaient le signe d’une douce mutation

    Ensemble ils goutèrent au dépaysement

    Dans cet univers lointain et chimérique

    Devenant ce couple mythique d’amants

    Que j’ai voulu rendre pour vous atypiques.

    -dimdamdom-
    C’était ma participation au prénom chez Jill-Bill , ta recette m’y a ramenée 😉
    J’ai tiré deux tafs dans ma vie, j’ai cru que j’allais mourir :)
    Heureusement car addict comme je peux l’être je ne serais plus de ce monde :)
    Bisous Voay.
    Domi.

  11. lizagrèce a écrit:

    Une recette pas vraiment pâtissière mais la clef pour passer une bonne soirée.

  12. hatshop a écrit:

    Tes babas au rhum me plaisent bien ! Le feu, la guitare, les gamelles, les cheveux longs, la chemise à grand col, la fumée et les rigolades, une bonne recette

  13. Renée a écrit:

    Si t’as encore des aromates à mettre dans la clope et du rhum j’arrrrrrrrrrrrrive!!!¨¨ et dis t’as oublié les chamallow autour du feu c’est indispensable! Ha oui c’est pas le C. Bisousssss j’ai adoré.

  14. jill bill a écrit:

    En effet, il y baba et baba… peace an love, cool cette époque, un peu trop pour ce village… merci, jill 😉

  15. annielamarmotte a écrit:

    et un ptit coup de jeune un!!!!! ça ne se refuse pas

  16. Martine 85 a écrit:

    J’aime cette recette baba cool

  17. colettedc a écrit:

    Oh ! Que j’aime cela ! Agréable retour dans le temps, notre temps … cigarette ordinaire cependant mais ces veillées autour du feu au bord du lac … c’était super ! Bonne soirée ! Amitiés♥

  18. jazzy57 a écrit:

    Super Domi que de souvenirs ces rassemblements autour d’un feu et des guitares , j’ai encore des coupures de presse avec mes habits babacool , fleurs dans les cheveux et tout le toutim . Bon pas de cigarettes aux herbes ….
    J’adore la bande annonce , elle donne envie de voir la suite , une belle brochette d’acteurs qui n’engendrent pas la mélancolie .
    Bonne soirée
    Bisous

  19. Quichottine a écrit:

    Sourire… je savais bien que ta recette serait originale et décoiffante !

    J’adore !

    Merci pour ces souvenirs et cette belle page d’anthologie cinématographique.

    Bisous et douce soirée Dame.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *